Compte-rendu 2017

September 21, 2018 at 11:08 am

L’asbl Proma est fière d’annoncer pour 2017 une perte de 123.214 €. En effet, ce déficit comptable indique simplement que Proma a accordé plus de subventions aux projets en 2017, que le revenu total des dons et legs de cette année.

Pas de souci, vu qu’en 2016 Proma a clôturé l’année avec un bénéfice de 144.025 €, grâce à un legs exceptionnellement important à la fin de 2016. Nous n’avons pas eu le temps matériel d’utiliser les fonds au cours de la même année pour soutenir des projets éducatifs concrets. Nous avons corrigé ce décalage en 2017.

Autre bonne nouvelle, c’est l’augmentation de plus de 10% du côté des dons, tant en termes de montant total des dons qu’en nombre de donateurs (nombre d’attestations fiscales délivrées). Le montant total des subventions versées en 2017: 651.925,35 €. Vous trouverex un rapportage détaillé sur la page Transparence financière & résultats.

Print Friendly

Kids’ Paradise (Egypte) – nouveau projet

April 13, 2018 at 12:53 pm

Depuis 2000, Magda et son mari visitent des écoles maternelles en Egypte. Jusqu’à présent leur activité consistait avant tout à adapter le méthode éducative aux besoins des enfants d’âge préscolaire, et ceci avec succès.

Depuis 2013 pourtant, une aide plus substantielle s’impose. Depuis la chute du régime de Moubarak, les instances ecclésiales ont le droit de construire des écoles. Néanmoins, dans les villages du désert, cette nouvelle politique est restée lettre morte. C’est là que les besoins sont les plus grands et que Magda focalise ses activités.

Votre appui est le bienvenu, de sorte qu’on pourrait renouveler les toilettes, rénover les toits et les murs de quelque de ce batiment qui abritent une centaine d’enfants d’âge préscolaire (Kids’ Paradise – 2018/53).

Plus d’info: voir ProMagazine 7.25 – 2 (p.3 et 4)

Print Friendly

Pédagogie constructive, projet novateur en Inde (new)

April 13, 2018 at 12:35 pm

L’école Chirumalar, au Sud de l’Inde, est la première à mettre l’enfant au centre de sa méthode d’enseignement. Cette pédagogie constructive est plus adaptée aux enfants Dalit et à d’autres élèves qui échouent dans le système d’enseignement instructif traditionel.

Le nom ‘chirumalar’ en Tamoul, veut dire ‘petite fleur‘. Le but du projet est, avant tout, d’aider les filles de parents Dalits, sans caste et donc les plus pauvres, à s’épanouir.

L’école existe depuis dix ans. Les premiers élèves ont aujourd’hui 15 à 16 ans, un âge charnière. Malgré les nombreuses raisons incitant à quiter l’école, les élèves devraient continuer leurs études pendant deux ans, pour espérer obtenir des emplois mieux payés avec des perspectives vraiment bonnes.

De là, l’appel de Vincinzo, Mayumi et Mabel, à soutenir soixante élèves avec une bourse de 80 euros par étudiant.

Plus d’info: voir ProMagazine 7.25 – 2 (p.1 et 2)

Print Friendly

Pirogues scolaires (RDC) – nouveau projet

April 13, 2018 at 11:59 am

Aller à l’école en pirogue, c’est la réalité journalière en de nombreux villages le long du fleuve Congo. Mais souvent, les enfants ne sont pas accompagnés par des adultes…

Dans la seule province équatoriale, près de 1.500 enfants meurent chaque année sur le chemin de l’école par noyade. Aidez-nous à réduire ce chiffre.

Mme Elozi Lomponda compte sur votre appui pour la construction des pirogues plus grands et plus stable et pour l’achat de moteurs hors-bords pour sécuriser le transport des écoliers: un adulte au gouvernail, les enfants assis, en sûreté; portant, par préférence, des gillets de sauvetage, s’il reste de l’argent pour en acheter (Pirogues scolaires – 2017/50).

Plus d’info: voir ProMagazine 6.24 (p.1 et 2)

Print Friendly